• Un petit jeu de loto pour identifier les phonèmes consonnes.

    Il est tiré de l'ouvrage "vers la phono GS".

    L'enseignant chante un phonème consonne. Si l'enfant l'a sur sa planche, il pose un jeton. Un élève peut être du jeu en nommant un phonème consonne après avoir joué.

    Les spécificités de la maternelleloto des phonèmes planches 1 et 2

    Les spécificités de la maternelleloto des phonèmes planches 3 et 4

    Les spécificités de la maternelleloto des phonèmes planches 5 à 8

    Le loto des phonèmes consonnes


    2 commentaires
  • Il restera 7 semaines avant la fin de l'année.

    Voici mon planning pour la période 5. Je me sers toujours des jeux de l'ouvrage "vers l'écriture GS" et mon planning correspond à ma programmation d'écriture cursive et ma prog oral/écrit.

    Les spécificités de la maternellePLANNING DES ACTIVITES AUTOUR DE L’ECRIT PERIODE 5

    Planning Vers l'écrit GS P5

     

     


    votre commentaire
  • J'ai réalisé pour le guide enseignant UHU un projet de loisirs créatifs. 

    Voici comment réaliser pas à pas de belles coquettes poulettes cool(qui se balancent dans le jasmin de mon jardin winktongue)

    Un projet en lien avec le guide enseignant UHU

    C'est par ICI


    1 commentaire
  • ZoneB, je suis encore en vacances pour 2 semaines happywinktonguecool Mais vu le dimanche pluvieux et frisquet, autant bosser un peu pour pouvoir mieux profiter qd le soleil daignera pointer le bout de son nez !!!glasses

    Voici ma prog oral/écrit GS pour la période 5 

    Les volets 1 et 2 des nvx programmes du cycle 2Programmation GS période 5

    Programmation oral/écrit GS période 5

    -> Pour les poésies : j'ai repris celles de BDG qui sont d'un niveau accessible pour mes GS

    --> Pour les fiches sons : je travaille toujours avec "30 phonèmes en 30 comptines". Comme je vais l'avoir fini, j'ai pioché dans l'ouvrage "30 phonèmes en 30 chansons" dont on peut retrouver les fiches chez BDG.

    --> Pour le travail sur les syllabes, je me sers des fiches de Classeurd'école.

    --> Pour le travail sur les sons à discriminer, je continue avec l'ouvrage de Danièle Quilan. Voici la fiche de prèp' sur le son [a] sur laquelle je me base.

    --> Pour le réseau d'album autour des princesses, je me sers du livre d'Accès "Parcours Lecture"

    --> En production d'écrit, je ne me lasse pas de "Réussir son entrée en production d'écrit en GS/CP"

    --> Pour l'écriture cursive, je poursuis mon travail autour de Danièle Dumont

     

    dont voici ma programmation pour la période 5.

    --> et pour finir, des jeux de plateaux autour des sons à discriminer, des sons proches ... AVIONNID, ... les sons proches

     


    votre commentaire
  • Depuis quelques jours, je rumine, je fulmine ... Vous avez bien deviné de quoi il s'agit ...

    Je peste car j'ai envie de crier mais "venez voir dans nos classes !!!" Venez voir que la plupart des instit de CP utilisent une méthode déjà à 90%  syllabique et que revenir au débat "méthode globale/méthode syllabique" est suranné !"

    J'ai assisté pantoise devant un reportage de France 2 qui expliquait le plus pédagogiquement possible, avec des dessins et des petits schémas, ce qu'était la méthode globale et la méthode syllabique. C'est bien, c'est beau. MAIS PLUS PERSONNE NE FAIT DE METHODE GLOBALE !!!! Il faut dont arrêter avec ça ! J'ai dit 90%. Et oui, car pour qq petits mots comme les mots outils, les reconnaitre visuellement par coeur, en le photographiant, sans passer par le décodage, ça aide grandement : c'est, et, il y a ... Et ce n'est pas en éradiquant cette façon de faire qu'on va permettre à nos élèves de mieux comprendre ce qu'ils lisent.

    Car oui, le problème est bien là. Apprendre un code que ça soit avec la méthode Boscher qui semble ravir tant de monde nostalgique (extrait trouvé sur FB : "méthode Boscher... celle de mon apprentissage, du temps du jardin d'enfant et de la 11ème (eh oui, un temps que les moins de 30 ans ne peuvent pas connaître)... avec les dictées et le calcul mental dont nous reparlent le ministre... et grâce auxquels je ne suis pas trop mauvaise en français, j'aime jouer avec les mots et prends plaisir à faire des concours de dictée !"Ou avec les alphas et des méthodes comme Toaki, ce n'est pas le plus compliqué

    Si en GS, tout un travail sur la conscience phonologique a été réalisé, tout se découle plutôt bien en début de CP. Cela fait un sacré moment que l'on sait que c'est en enseignant les sons des lettres que les élèves parviennent à apprendre à lire. Rien de nouveau sous le soleil !!! Et vu l'engouement pour mes jeux phonos et les interrogations précises des PE à ce sujet, il est évident que ce domaine est plutôt bcp abordé en GS.

    Du coup, pour moi, la méthode importe peu, vu que, je le répète, les méthodes même mixtes sont à 90% syllabique. Elles importent peu mais chaque enseignant doit pouvoir choisir celle qui lui convient le mieux, et cela reste essentiel. L'effet méthode est bien moins important que l'effet maitre ! Faire enseigner la lecture avec une méthode qui a fait ses preuves mais que l'enseignant déteste, c'est s'assurer d'un moins bon résultat ! Faire enseigner la lecture avec une méthode choisie et investie par l'enseignant (qu'elle quelle soit !), c'est s'assurer de bien meilleurs résultats !!!!

    Le vrai débat est du côté de la COMPREHENSION !!!!

    Comment expliquer que des élèves savent bien lire, avec une fluence très correcte, alors qu'ils ne comprennent pas le moindre mot ???? 

    Ce sont de ces élèves qu'il faut s'occuper. Comment les aider à accéder au sens. Comment leur apprendre à comprendre. Comment les aider à se fabriquer des images mentales.

    Il existe heureusement depuis quelques années des ouvrages qui se penchent sur la question, notamment : Lectorino-lectorinette (CE1/CE2), Lector- lectrix (CM1/CM2) et pour les CP auditor -auditrix (Elaboré en collaboration avec des enseignants de CE1 et de CE2, Lectorino et Lectorinette est un outil didactique innovant qui propose un enseignement explicite et progressif de la compréhension de textes narratifs).

    Et pour les maternelles vient de sortir la méthode Narramus qui aide les élèves à se fabriquer des images mentales et à comprendre les textes qu'on lui lit.

     

               Bref, je suis vraiment lasse de tous ces effets d'annonce par média interposé. Tout cela pour plaire à l'électorat. Tout cela pour enfoncer encore plus les enseignants. 

    - Si, nous faisons du calcul mental tous les jours, et ce dès le CP. Mes élèves doivent connaitre leur double par coeur ainsi que les moitiés jusqu'à 20. Ils doivent aussi connaitre les complément à 10.

    - Si, nous faisons des dictées : d'abord de lettres, puis de son, puis de mots, puis de phrases et ce DANS UN CAHIER SEYES !!!!

    - Si, nous faisons des résolutions de problème avec mise en place d'une démarche pour apprendre à chercher.

    - Si, nous utilisons une méthode syllabique.

    Quand est-ce que l'on va se poser les bonnes questions ? 

    La question de la formation initiale dans les ESPE ? 

    La question de la revalorisation du métier d'enseignant.

    La question du sens et permettre à nos élèves les plus fragiles d'apprendre à comprendre.


    39 commentaires